Vous savez, plusieurs personnes sont déjà venus me dire que l’attente pour le clavier était trop longue. Qu’ils avaient perdus la “hype”. Et je les comprends tous à fait. 😔


Honnêtement, si je n’avais pas toutes ces années d’expérience derrière moi, je me serais sans doute laissé emporter par la tentation. L’envie de répondre immédiatement à une demande immédiate. Lancer tout de suite les précommandes, signer immédiatement le contrat de fabrication, faire tourner sur le champs les usines et leur sous traitants pour être livré par le premier bateau cargo qui part de Chine.


Cependant, vous devez garder à l’esprit que plus une hype est élevée, plus le niveau d’attente de la clientèle l’est aussi. Plus l’envie de rusher le travail est fort. Avec l’envie de rusher le travail vient le manque de vigilance et avec le manque de vigilance, les erreurs.


Le résultat de ces deux tendances est souvent catastrophique. On a d’un côté un niveau d’attente haute comme la stratosphère et de l’autres un travail au mieux passable, au pire bâclé.
Je donne comme exemple “No Man’s Sky”. Une hype de folie, une quantité de travail titanesque, une équipe de développement qui voulait répondre dès que possible à la demande.


Résultat? Vous le connaissez tous. Un bide intersidérale, un jeu bâclé à la sortie, et c’est seulement deux ans après sa sortie, après d’innombrables patchs que le jeu est devenu ce qui a été promis.


Sauf que notre clavier, c’est une pièce hardware, physique. Une fois la livraison effectuée, il n’est plus possible de faire des mises à jour sur la partie physique.
Le nom même du clavier, deviendrait une moquerie à notre ambition. Le “Champion’s Bane”, le Fléau des Champions, celui qui devait dépasser tout ce que le marché pouvait proposer, n’est qu’un simple produit à la conception raté…


Vu le niveau de développement de Gaming Gear, si une telle chose arrive, il n y a pas de deuxième chance. L’entreprise fait faillite immédiatement et on se dira “Adieu.”


À l’inverse, si le clavier sort en retard, à un moment où toute la hype sera dissipée, il n y aura aucun problème. Je vous rappelle que les précommandes n’ont jamais été ouvertes. Qu’on a un retard sur une simple estimation, pas sur un contrat de vente. Légalement parlant et moralement parlant, on a pas de dette à honorer.


De plus, même si tous le monde oublie l’existence du clavier, une fois lancé, ce ne sera qu’une question de temps avant que ce clavier commence à nouveau à réunir des fans, de plus en plus nombreux, à bâtir une réputation solide à l’entreprise. À rendre la marque de plus en plus prestigieuse, prestige que nous, Français, n’avons pas.


Vous savez, vous trouverez peut être cette jalousie, cette frustration ridicule, mais je suis jaloux, jaloux de l’Allemagne, qui a Roccat, du Danemark, qui a Steelseries, de Singapour, qui a Razer, des États-Unis, qui a Corsair, NZXT et dieu sait combien de marques prestigieuses (et qualitative!), de Taiwan, qui possède pratiquement tous les fabricants de matos gamer.


En France, nous avons quoi?


Rien.


Enfin si :

– Une start-up “Française” basée à Hong Kong (Vous vous souvenez quand en 1997, Jacques Chirac est partie conquérir les îles de Hong Kong avec le porte-avion Charles Degaulle? Moi non plus.)

– Une autres boîte qui re-badge le premier truc trouvé sur Alibaba, avec le “Labo à Paris”.

– Une autres encore qui il y a quelques années, faisait des blocs d’alimentation qui explosent…


J’aimerai juste qu’à l’avenir, quand on pense à la France, à l’E-Sport, j’aimerais avoir une entreprise qui sort du lot. Que ce soit la mienne où celle d’un autres jeune entrepreneur qui ressent la même frustration que moi.

Bref. Juste, pour ceux qui veulent se désengager des précommandes, pensez à me prévenir, histoire que je retire votre mail!


PS : Il faudrait peut être que j’arrête les discours à rallonge, sinon je vais devenir politicien… 🤔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *