Comment lubrifier les switches d’un clavier mécanique?

Avant que vous ne vous posiez la question, la réponse est non, il n’est pas indispensable de lubrifier ses switches.

De base, le choix des matériaux permet déjà aux switches de glisser correctement et la plupart des constructeurs ont tendances à pré-lubrifier leurs switches avec une pointe d’huile. Donc ce n’est pas par nécessité mais par gain de confort qu’on le fait.

Ensuite, oui, le gain de confort est absolument phénoménal. On passe d’un clavier tout ce qu’il y a de plus banal à un clavier qui n’offre aucune résistance, aucun frottement lors de la glisse. C’est cette sensation de “clavier provenant d’un autre monde ” qui est recherchée.

En fait, la lubrification des switches permet de :

  • Réduire les nuisances sonores
  • Offrir un meilleur confort
  • Faire disparaître les bruits métalliques
  • Faire disparaître le bruit de grattage dans le mécanisme interne
  • Faire revenir l’être aimé ah, pardon, non.

Pourquoi si peu de personnes lubrifient leur switches?

Deux raisons :

La première raison, c’est parce qu’il faut enlever les switches du clavier. Comme vous le savez, peu de claviers offrent des switches interchangeables, il faut donc désassembler le clavier et dé-souder chaque switch.

Bien entendu, une telle manœuvre fait sauter la garantie du constructeur.

La seconde raison, c’est tout simplement parce que c’est une activité très chronophage. Comptez 4-5 heures pour une lubrification correctement effectuée.

Faut-il lubrifier tous les types de switches?

Avant de commencer à joyeusement lubrifier votre clavier, vous devez prendre conscience que tous les types de switches ne sont pas bons à lubrifier.

Les switches linéaires ( Red, Black, Clear par exemple ) sont à lubrifier. Ils offriront une bien meilleure glisse et donc un meilleur confort. Ces switches seront aussi plus silencieux.

Les switches tactiles (les Brown ), c’est un peu plus compliqué. Lubrifier ces switches réduit leur retour tactile. Et lubrifier avec un lubrifiant trop visqueux fait totalement disparaître le retour tactile. Je vous recommande de tester par vous-même.

Les switches clicky, c’est encore plus compliqué, souvent on vous recommandera de ne pas les lubrifier du tout. Une mauvaise manipulation et il n’est plus clicky du tout, une très mauvaise manipulation et vous obtenez un switch linéaire.

Avec quoi il faut lubrifier les switches? Quel lubrifiant pour les switches d’un clavier?

Le lubrifiant le plus apprécié pour les claviers mécaniques est sans doute le Krytox 205G0. C’est un lubrifiant basé sur du polyether de fluorocarbone. C’est une graisse lubrifiante, avec un NGLI de 0 (d’où le G0 ), qui est parfaitement adaptée aux switches linéaires.

Huile lubrifiante vs graisse lubrifiante

Dans mon cas, je travaille avec le Demon Blood, qui est une graisse faite sur mesure par un fournisseur pour se rapprocher autant que possible du Krytox 205G0.

Pour la petite l’histoire, c’est par ici, avec notamment une explication très détaillée sur sa composition chimique.

Le matériel nécessaire pour lubrifier les switches.

Pour lubrifier les switches, il vous faudra du matériel assez basique. Sachez que si vous achetez le kit de lubrifiant proposé sur la boutique, tout le matériel sera présent dans le pack.

ATTENTION : 1 seul kit contient 7 gr de lubrifiant. La dose pour 1 clavier est de 1 à 1.2 gr. PAS PLUS!

Il vous faut donc :

  • Du lubrifiant (logique!)
  • Un pinceau
  • Un tournevis (ou mieux encore un ouvre-switch, comme celui présent dans le kit )
  • Une pince

Présentation d’un switch Red et méthode exacte de lubrification

Après des dizaines d’essais, j’ai réussi à mettre au point ce protocole, permettant d’obtenir le rendu sonore/tactile que je préfère. J’insiste sur la première personne du singulier, “je”. Pourquoi ? Parce qu’il existe d’autres méthodes offrant des résultats différents, libre à vous d’essayer par vous-même jusqu’à obtenir un résultat que vous aimez.

Commençons par vous présenter la structure interne d’un switch. Un switch se compose de 4 parties. Un capot ( top case ), un plongeur, un ressort, une base ( bottom case ).

Première chose à faire, il faut ouvrir le switch. Comme ceci :

Ouvrir le switch

Le plongeur

Commençons par le plongeur. C’est la principale pièce mouvante. Une bonne lubrification du plongeur est déterminante dans la bonne glisse du switch. Vous devez lubrifier la glissière et ces deux pattes avant.

Ces deux pattes avant sont en contact avec les feuillets de métal. Lubrifier correctement ces deux pattes permet d’assurer l’absence de vibrations parasites durant l’actuation du switch.

La tige est aussi à lubrifier.

En vidéo :

Lubrification du plongeur

Un point très important : le lubrifiant est à appliquer en une très fine couche. La couche doit être suffisamment épaisse pour cacher la texture du plastique tout en étant invisible lorsqu’on la regarde directement.

Le ressort

Aussi incroyable que cela peut vous paraître, la principale source de nuisances sonores dans un switch provient de cet élément. Le ressort. Une lubrification correcte du ressort est primordiale pour obtenir le silence désiré.

Ressort de switch

Le lubrifiant doit être appliqué sur le bord et encore plus important, sur l’intérieur et l’extérieur des premiers spires du ressort. Lorsque vous appuyez sur le bouton, lorsque le plongeur commence à bouger, le ressort vibre, résonne, bouge. L’application d’un mince film de lubrifiant amortira de manière spectaculaire le bruit généré.

J’insiste particulièrement sur la lubrification du ressort. Même si vous pensez que ce n’est qu’une petite pièce, c’est en réalité LA SOURCE PRINCIPALE du bruit. C’est cette pièce qui produit 90% des bruits d’un switch. Le “ping”, les résonnances, les grattements, les vibrations etc etc etc… C’est à 90% la faute du ressort.

La base du switch

En ce qui concerne la base du switch, vous devez lubrifier les deux rails qui guident le plongeur, ainsi que le plancher du switch.

Lubrifier les deux rails permet d’enlever les bruits de “grattement”, lubrifier le plancher du switch amortira d’autant plus le bruit du ressort.

Les zones du bottom case à lubrifier

Dans mon cas, je lubrifie aussi les deux contacteurs en métal (violet), qui frottent avec le plongeur. Certains ne le recommandent pas, personnellement, je le fais.

Le capot

Au niveau du capot, ce sont les deux points que vous devez lubrifier. Lorsque vous relâchez la touche et lorsque le plongeur remonte, le bruit sec que vous entendez correspond au plongeur tapant à toute vitesse contre ces deux points du capot. Mettre du lubrifiant permet donc d’amortir le bruit de la remontée.

Ces deux points pour être exact

En vidéo :

Lubrification du capot supérieur

Conclusion

Et enfin, le réassemblage. Nota : Je suis un mauvais exemple. Vous devriez utiliser la pince pour éviter de vous mettre du lubrifiant sur les doigts.

Réassemblage d’un switch MX Red

Il ne vous reste donc plus que le réassemblage du switch. Normalement, si vous avez correctement suivi ce guide en utilisant le bon lubrifiant, vous devriez obtenir un clavier mécanique encore plus silencieux qu’un clavier à membrane et avec une glisse/réactivité venant d’un autre monde.

Pour conclure ce guide, sachez que la lubrification est permanente, vous n’avez (normalement ) pas besoin de refaire la lubrification, du moins, pas avant 4-5 ans au minimum.

Ah oui, j’oubliais, le plus important, vidéo du résultat final :