J’étais précédemment en train de faire des sondages et de réfléchir au clavier TKL à sortir. Ce projet risque cependant d’être mis en pause.

La raison est simple. Reprenons depuis le début, j’avais répondu à de nombreux clients qu’un “clavier GG mettrait des années à sortir” et puis 6 mois plus tard, me voilà que je me pointe avec un modèle non seulement unique mais en plus avec une structure entièrement fait maison. (C’était fin 2019, on dirait que c’est une éternité… )

La raison est simple, un ensemble de moules à injection de plastique pour un clavier coûte des dizaines de milliers d’euros. Je n’avais pas des dizaines de milliers d’euros. Le patron de l’usine d’assemblage voyant mon sérieux a décidé de m’intégrer dans l’équipe de développement.

Résultat : J’ai eu un design totalement nouveau, un moule correspondant mot pour mot à ma vision des choses, mon cahier des charges, au prix de… 0€.

Enfin non, ce n’est pas vraiment gratuit… Le prix à payer était “Je participe activement au développement du produit mais je n’en garde qu’un droit d’usage”, c’est-à-dire que le fournisseur se garde le droit de revendre des claviers au design strictement identique à ses autres clients.

D’ailleurs en parlant d’autres clients, si jamais vous trouvez un clavier avec un design strictement identique mais avec des switches optiques, pas de repose poignet, pas de mousse isolante et sans les boutons tactiles, eh bien voilà, vous avez trouvé le cousin éloigné du Bane, fabriqué dans les mêmes moules, avec les mêmes pièces en plastique mais pas les mêmes technos, ni les mêmes finitions.

C’est donc ainsi que le Bane est arrivé plusieurs années en avance. (Les mauvaises langues diront en retard… 🙂 )

Bref, revenons à notre projet.

Pour qu’une entreprise se développe et pérennise son activité, il est obligatoire d’avoir des designs exclusifs. Il est donc évident que si je continue à partager mes idées, les moules qu’on développe, je risque surtout de me créer moi-même une concurrence qui possède les mêmes produits que moi. Et par effet boule de neige, le risque que les petites améliorations effectuées sur le Bane se démocratisent, menant à une concurrence de plus en plus féroce.

Il est donc naturel que le développement du Warlord’s Pride allait être intégralement financé par GG avec les secrets de fabrication qui vont avec.

Problème : Un devis à 80 000€.

Je n’ai pas 80 000€.

Et même si je trouve 80 000€, les risques engagés sur un seul projet dépassent l’entendement. Un échec mènerait droit à la catastrophe et par catastrophe, comprendre la fin de l’aventure. (Spoiler : il n’y a pas de bouton “Try Again” dans la vraie vie. )

Solution : Augmenter les revenus.

Je me suis donc rappelé d’un clavier qui avait fait le buzz quand je l’avais montré.

Ce clavier coche plus ou moins toutes les cases possibles et imaginables.

  • Le moule existe déjà et il a été optimisé aux petits oignons.
  • Il est simple, minimaliste, sans chichi.
  • Le process d’assemblage est déjà au point.
  • Je peux le customiser en apportant mon savoir faire.
  • Le coût du projet est bien plus faible que le Pride.

J’ai décidé de l’appeler “Ironclad”, le modèle ICL-01 pour être précis.

S’il y a un projet qui peut fortement augmenter la réputation et les revenus de l’entreprise tout en gardant un niveau de risque faible, c’est bien celui-là.

Le résultat est un clavier au design passe-partout, offrant les performances d’un clavier gamer haut de gamme, utilisant des matériaux haut de gamme tout en profitant d’un modding d’usine. Et a un prix de 115€, ce qui est totalement introuvable sur le marché actuel pour un clavier moddé.

Une bonne raison pour que mes concurrents me détestent encore plus. 🙂

Laisser un commentaire

Vérifié indépendamment
771 avis